Référencement naturel organique, SEA,

comment s’y retrouver ?

 

Les notions de SEA, de référencement naturel organique et de SEM ne sont pas claires pour tout le monde. Sur internet, il existe un nombre incalculable d’articles sur ce sujet. Malheureusement, les seuls survivants de ces contenus, souvent techniques et indigestes, semblent être les anglophones.

 

Si vous êtes débutant, suivez le guide. Je vous explique avec des mots simples les bases, les fondements et les avantages du référencement naturel.

 

 

 

 

Qu’est-ce que le référencement ?

 

Le référencement sur internet, plus communément appelé SEM (Search Engine Marketing) représente l’ensemble des actions permettant de positionner au mieux votre site sur les moteurs de recherche. Ces actions sont gratuites ou bien payantes. L’idée étant de vous assurer le meilleur classement dans les résultats que l’internaute attend.

Le référencement naturel organique et le SEO, c’est la même chose. Toutes les techniques SEO (Search Engine Optimization) sont gratuites et éprouvées. Le SEA (Search Engine Advertising) lui, est payant (achat de mots-clés, publicité). Le SEM regroupe ainsi les techniques du SEO et du SEA.

 

 

Alors, quelle est l’utilité du référencement ?

 

Vous créez votre site internet pour qu’il réponde à un objectif précis. Vendre un produit ou un service, proposer un abonnement, inviter à une prise de contact, diffuser des informations… Votre première étape consiste à travailler la visibilité de votre site afin qu’il soit facile à trouver et qu’il draine du trafic. En clair, il va attirer davantage de visiteurs. Si vous négligez ce travail, les internautes ne vous trouveront pas.

 

 

Comment fonctionne Google ?

 

Qu’il s’agisse de Google, de Yahoo ou d’autres mastodontes du web, il est essentiel de comprendre leur fonctionnement pour appréhender les finesses du référencement et s’y adapter. De sorte que pour la création d’un site, comme lors de la rédaction d’un article, vous devez intégrer leur langage et leur manière de trier les informations. Concrètement, vous devez tenir compte de leur façon de penser et de présenter des résultats aux internautes. C’est ici que commence le SEO, serti de nombreuses techniques qui vous permettent de brosser les moteurs de recherche dans le sens du poil.

 

Un exemple, les moteurs détestent le keyword stuffing, ancienne méthode de bourrage de mots-clés. Google Pingouin les détecte et les pénalise sévèrement. Mais ce n’est qu’un exemple. L’algorithme de Google compte plus de deux cents paramètres, c’est vous dire la multitude de détails auxquels il vous faudra être attentif si vous voulez le séduire. Et si les moteurs vous apprécient, ils vous accorderont leur clémence et vous laisseront une place de choix sur leur première page de résultats. Pas mal, non ?

 

 

Des robots à tête chercheuse

 

Le réseau internet est surveillé en permanence par des robots.

Ceux de Google mais aussi ceux de chaque moteur de recherche.

Le robot d’indexation de Google, appelé Google Bot, cherche à découvrir toutes les pages du monde.

Elles sont inspectées à la loupe et Google Bot les enregistre dans sa base de données.

On parle d’indexation des pages.

Il s’agit d’un immense annuaire où sont groupées toutes les pages du web.

 

À chaque création, modification ou suppression de pages, le robot met son index à jour. Ces puissants mouchards lisent et enregistrent chaque contenu. De plus, Google Bot observe les liens internes et externes. Ils sont internes lorsqu’ils dirigent l’internaute vers d’autres pages de votre site. Les liens externes le dirigent vers d’autres sites.

 

Si vous voulez faciliter l’exploration et l’analyse du robot, vous devez créer des liens qui pointent vers votre site web. Lorsqu’on fait une recherche sur Google, on saisit quelques mots et on valide. Ses robots vont chercher dans les liens de leur index et proposer des pages correspondant à la requête.

 

Est-ce que tout le monde suit ? Je n’ai perdu personne ?

 

 

L’affichage des résultats

 

Les réponses de Google s’affichent sur des pages de résultats, joliment nommées SERPs (Search Engine Result Pages). Google va trier ces pages selon différents paramètres tels que la crédibilité du site, la fréquence de vos publications mais aussi la qualité et la pertinence des contenus par rapport aux mots-clés. Il va classer méticuleusement les pages, au plus près de la demande de l’internaute.

 

Les premiers résultats d’une SERP sont des sites qui ont payé Google (publicité, achat de mot-clé), facilement identifiables grâce au mot « annonce », affiché devant leur lien. Après les publicités, Google Bot vous propose des résultats qu’il a pioché dans son index. Ces résultats proviennent du référencement naturel.

 

Un exemple ? Si l’internaute cherche « voyage Londres », les premiers résultats vont pointer vers des sites comme « lastminute.com » ou « eurostar.com ». Puisqu’ils ont rémunéré Google, ils sont placés en tête de liste. Normal. Juste après ces sites, vous obtiendrez « voyagespirates.fr » ou encore « welondres.com ». Ces résultats organiques génèrent environ 40 % de clics.

 

 

Quelles sont les méthodes et les techniques du SEO ?

 

 

Une arborescence cohérente, depuis la racine de votre site -ou sa base- jusqu’à toutes ses pages, va lui assurer une structure optimale. Vous devez lier toutes vos pages entre elles, grâce à un maillage interne. Google est sensible à vos mots-clés, présents dans vos titres et disséminés dans vos contenus. Il est également attentif à vos balises titre et à vos méta-descriptions. Prenez soin de renommer vos images avec vos mots-clés. Les moteurs de recherches n’apprécient pas les suites interminables de chiffres dénuées de sens.

 

Travaillez un maillage externe qualitatif afin d’améliorer la notoriété de votre site. Le maillage externe, ce sont des liens suggérés par d’autres sites, aux mêmes thématiques que vous, qui pointent vers votre site. L’idée est d’obtenir un maximum de liens.

 

Le référencement naturel induit évidemment la qualité rédactionnelle de vos contenus. Vous devez cibler les besoins et les attentes des internautes afin de mieux y répondre. Tous ces points participent à une optimisation technique et Google aime bien ça.

 

 

Quels sont les avantages du référencement naturel ?

 

Google recense quotidiennement plus de six milliards de recherches (Source blogdumoderateur.fr). Les résultats affichés sur la première page répondent à plus de 90 % des clics. Ne perdez jamais de vue que rares sont les internautes qui consultent la page 2. Vous comprenez l’intérêt de tout mettre en œuvre pour vous positionner sur la première page de ces résultats.

 

Si vous avez bien travaillé votre référencement naturel organique, vous êtes visible. C’est la promesse d’un accroissement de votre trafic et de retombées commerciales. Vous l’aurez compris, l’objectif du référencement naturel est d’apparaître sur la première page des moteurs de recherche.

 

Comme vous le voyez, un bon positionnement permet de se démarquer de la concurrence. Le SEO est un puissant levier pour conquérir de nouveaux clients. C’est un facteur décisif pour qu’une entreprise prospère.

 

 

Alors, est-ce que cet article vous a apporté de la lumière ?

2 réponses
  1. Tatiana Soublet dit :

    C’est vrai que cette notion de référencement n’est pas évidente. J’ai trouvé pas mal de réponses gràce à vous. Super 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *